Recettes de Noël

Ca fait un petit moment que je n’étais pas venue par ici… c’est un peu difficile de tout concilier en cette fin d’année.
Bon, j’ai quand même réfléchi à quelques recettes de Noël simples et abordables.
Tout d’abord un crumble de dinde aux marron et potiron (et plein d’épices de Noël).

Crumble de dinde aux marron et potiron

Pour 6 personnes

- 6 filets de dinde
- 300 ml de bouillon de légumes
- 2 échalotes
- 500 g de potiron épluché et détaillé en petits cubes
- 300 g de marrons cuits (en bocal)
- 200 ml d’eau
- une petite branche de romarin
- 1 pincée de cannelle
- 1 pincée de 4 épices
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche

Pour les miettes :
- 200 g de farine complète
- 100 g de beurre

Préchauffez le four à 180°C.
Mettez les filets de dinde dans un plat allant au four et versez-y le bouillon de légumes.
Faites cuire pendant 30 minutes.

Emincez les échalotes et mettez-les dans une casserole avec les cubes de potiron et le romarin. Ajoutez l’eau et laissez mijoter pendant 30 à 40 minutes.

Confectionnez les miettes : mélangez du bout des doigts la farine et le beurre.

Coupez les filets de dinde en cubes.
Otez le romarin et l’eau de la casserole et écrasez les cubes de potiron à l’aide d’une fourchette.
Dans un plat allant au four, mélangez le potiron, les échalotes, les cubes de dinde, les marrons, la crème fraîche, la cannelle et la poudre 4 épices.

Répartir les miettes sur le potiron et faites cuire dans le four chaud pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que la croute soit bien dorée.
Servez chaud.

 

 

Pour se réchauffer, un velouté de topinambours au jambon sec.

Velouté de topinambours au jambon sec

Pour 6 personnes

- 1 kg de topinambours
- 10 cl de crème fleurette
- 3 échalotes
- 1 feuille de laurier
- 1 CAS d’huile d’olive
- sel
- poivre du moulin
- 3 tranches de jambon sec ou de speck 
- quelques feuilles de persil plat

 Epluchez et émincez les échalotes. Epluchez les topinambours et coupez-les en morceaux. Faites suer les échalotes avec l’huile dans une sauteuse, ajoutez les topinambours et ajoutez de l’eau à hauteur, la feuille de laurier, puis salez.
Portez à ébullition puis laissez mijoter à couvert pendant environ 40 minutes.
Otez la feuille de laurier, ajoutez la crème fleurette et mixez le tout.
Rectifiez l’assaisonnement en sel et poivrez.
Servez chaud avec le jambon et les feuilles de persil plat.

Des tagliatelles aux deux saumon et au citron.

Pour 6 personnes

- un petit pot d’œufs de saumon
- le zeste d’un citron non traité
- un petit pot de crème fraîche
- aneth (facultatif)
- sel
- poivre du moulin
- 750 g de tagliatelles fraiches
- 300 g de filet de saumon frais

Faites cuire les tagliatelles dans une grande quantité d’eau bouillante et salée selon le temps de cuisson indiqué sur l’emballage.
Otez les arrêtes du filet de saumon et coupez – le en petits cubes.
Portez la crème fraîche à ébullition dans une casserole.
Hors du feu ajoutez le zeste de citron, salez, poivrez, ajoutez le saumon cru et mélangez.
Versez les tagliatelles égouttées dans un plat avec la crème au saumon et mélangez.
Servez sans attendre avec les œufs de saumon et quelques brins d’aneth.

Et un millefeuilles de pommes de terre, miettes de crabe et pommes.

Pour 6 personnes

 

- 2 pommes granny smith
- 2 boites de chair de crabe

- 450 g de PDT charlotte

- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
- le jus d’un citron

- poivre du moulin

- aneth

- baies roses (facultatif)

Pour cette recette vous aurez besoin d’un cercle à pâtisserie de 10 cm.

 

Pelez et lavez les pommes de terre.
Faites – les cuire à la vapeur (cuit-vapeur).
Pelez les pommes, coupez-les en fines tranches. Arrosez-les avec quelques gouttes de jus de citron.

Mélangez le reste du jus de citron avec l’huile d’olive et quelques tours de poivre du moulin.

 

Dressez les millefeuilles:
Posez un cercle à pâtisserie sur chaque assiette. Dans le fond de chacun, disposez une couche de pomme de terre, puis une couche de pomme, puis une couche de chair de crabe.
Ajoutez un peu d’huile d’olive citronnée. Otez le cercle à pâtisserie et décorez avec l’aneth et les baies roses.

Si vous cherchez une idée de dessert :
- bûche sicilienne
- pana cotta Mont Blanc
- orangettes

Sinon, n’hésitez pas à fouiller dans les « entrailles » du blog à la recherche d’autres idées pour les fêtes.
Bonnes fêtes à tous !

Classé sous: Légumes,Pâtes,Poissons,Soupes par ToqueToques! le 18 décembre 2008 @ 23:33 | Imprimer cet article Imprimer cet article |

Gnocchi aux pruneaux

Premier essai de gnocchi "maison" avec cette recette de gnocchi aux pruneaux ("gnocchi con le prugne") de la région du Trentin-Haut-Adige en Italie. Il s'agit de gnocchi farcis avec des pruneaux (mais on peut aussi essayer avec des figues ou des abricots secs) que l'on fait d'abord cuire dans de l'eau bouillante, puis que l'on fait gratiner quelques minutes au four aprés avoir ajouté un filet d'huile d'olive, de la chapelure, un peu de sucre et de la cannelle (d'où la couleur). Même si c'est sucré, c'est quand même un primo piatto – pas un dessert ;-)
Autre version plus classique : un filet d'huile d'olive et du parmesan râpé (sans passage au four). Personnellement, je préfère la première version …

Gnocchi aux pruneaux

Pour 6 personnes

- 800 g de pommes de terre farineuses
- 250 g de pruneaux séchés dénoyautés (ils ne doivent pas être trop secs)
- 150 g de farine
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 oeuf
- 3 cuillères à soupe de lait
- 4 cuillères à soupe de chapelure
- 1 cuillère à soupe de sucre en poudre.
- 1/2 cuillère à café de cannelle

Lavez les pommes de terre et faites-les cuire dans de l'eau salée puis égoutez-les, épluchez-les et écrasez-les à l'aide d'un presse purée. Etalez cette purée sur un plan de travail, salez et laissez tiédir. Ajoutez l'oeuf, une cuillère à soupe d'huile et le lait  puis malaxez en incorporant progressivement la farine. La pâte doit être lisse et souple (si elle est trop molle ajoutez un peu de la farine). Divisez la pâte et formez des boudins puis des gnocchis assez gros. Placez un pruneau au centre de chaque gnocchi (si les pruneaux sont gros vous pouvez les couper en deux et ne placer qu'un demi pruneau dans le gnocchi).
Préchauffez votre four en position grill à 240°C.
Faites cuire les gnocchi dans une grande casserole d'eau bouillante salée. Dés qu'ils remontent à la surface, retirez-les de l'eau à l'aide d'une écumoire, égouttez-les et diposez-les dans un plat allant au four. Versez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, la chapelure, la cannelle et le sucre sur les gnocchi. Faites gratiner pendant 2 à 3 minutes puis servez.

Classé sous: Pâtes par ToqueToques! le 13 mai 2008 @ 7:38 | Imprimer cet article Imprimer cet article |

Torsadines Nature & Encre de Seiche cuites comme un risotto

J'adore les pâtes cuites par absorption car je trouve que ce mode de cuisson met très bien en valeur le goût de tous les ingrédients d'une recette.
Lorsque Sophie m'a fait parvenir un sachet de torsadines, j'ai donc tout de suite pensé à les préparer de cette façon. Ces torsadines natures et à l'encre de seiche, sont parfaites pour ce type de cuisson.
Ici elles sont accompagnées de champignons de paris, de dés de poivron et de tomates séchées (je me suis inspirée d'une délicieuse recette d'Hélène Darroze) mais l'avantage du risotto c'est que toutes les associations sont possibles. D'ailleurs, comme c'est le moment des champignons, je l'essayerai bien aussi avec des cèpes …

Le e.book de la chaîne rose : vous pouvez le télécharger ici. Il contient plein de recettes roses plus jolies les unes que les autres et c'est pour une bonne cause.

Torsadine nature et encre de seiche cuites comme un risotto

Pour 4 personnes
 

Pour la cuisson des torsadines :
- 150 g de torsadines « nature & encre de seiche » de l'Epicerie de Sophie
- 2 échalotes
- un poivron rouge coupé en petits dés
- 200 g de champignons de paris (frais) coupés en tranches
- 80 cl de bouillon de volaille (tenu au chaud)
- 6 tomates séchées découpées en copeaux
- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
- sel, poivre du moulin 

Pour servir :
- 30 g de parmesan fraîchement râpé 

Epluchez et ciselez les échalotes. Faites-les revenir dans une sauteuse avec l’huile d’olive. Ajoutez les Torsadines et remuer avec une spatule en bois afin qu’elles s’imprègnent de l’huile. Ajoutez les dès de poivron rouge, les copeaux de tomates séchées et les champignons. Versez une louche de bouillon et laissez-le réduire. Laissez mijoter en remuant avec la spatule et versez le bouillon au fur et à mesure une fois qu’il est absorbé par les pâtes (comme pour un risotto). La cuisson prend environ 15 minutes. Lorsqu’il est cuit ajoutez le sel et le poivre.Ajoutez le parmesan en remuant. Servez.

Classé sous: Pâtes par ToqueToques! le 5 octobre 2007 @ 9:20 | Imprimer cet article Imprimer cet article |

Spaghetti de Noël

Spaghetti_de_nol_1

Cette recette d'Angelina Ceriello, cuisinière de la trattoria 'e curti à Naples, est tirée du livre "Pasta secca" d'Alba Pezone. J'aime ce plat pour sa simplicité, son mélange de saveurs (tomates, fruits secs, câpres, olives noires et origan) mais aussi pour sa petite histoire. Il est traditionnellement préparé avec le reste du repas de Noël, notamment les restes de fruits secs utilisés pour les gâteaux. Angelina Ceriello l'a donc surnommé "la poubelle"!
Dans la recette originale, on utilise des petites tomates du Vésuve (pomodorini del piennolo). Il s'agit de petites tomates légèrement pointues, qui poussent sur les flancs du Vésuve et dont le parfum est, paraît-il (je n'ai jamais eu l'occasion d'en goûter), exceptionnel. Elles sont conservées en grappes pendant plusieurs mois et remplacent les tomates fraîches l'hiver dans la cuisine napolitaine. A défaut de petites tomates napolitaines sur mon marché parisien ce matin, j'ai acheté des petites tomates allongées et goûteuses.
J'ai utilisé les câpres de Pantelleria achetés au marché du Testaccio à Rome.

"Pasta secca" est un très beau livre. Alba Pezone part à la rencontre de chefs de Naples et de ses alentours (elle va même jusqu'à Rome pour rencontrer Agata Parisella, chef du restaurant Agata et Romeo) et présente leurs recettes. Certaines sont classiques, d'autres plus originales. Elle parle également des produits, des traditions de la cuisine napolitaine, des coutumes locales… Ce livre, qui ressemble un peu à un carnet de voyage, séduit par son originalité et ses superbes photos très colorées.
J'ai réalisé 2 recettes (celle-ci et les spaghetti cacio et pepe) jusqu'à présent et à chaque fois je me suis régalée.

Spaghetti di Natale (inspiré du livre "Pasta secca")

Pour 4 personnes

- 400 g de spaghetti (vous pouvez mettre seulement 80 g de spaghetti par personne si vous trouvez que c'est trop copieux)
- 20 petites tomates du Vésuve "Pomodorino del piennolo" (à défaut, j'ai utilisé des petites tomates allongées et goûteuses)
- 12 cerneaux de noix
- 30 noisettes
- 1 cuillère à soupe de pignons
- 1 cuillère à soupe de raisins secs
- 2 cuillères à soupe de câpres de Pantelleria (ils sont conservés dans du sel et sont bien meilleurs que les conserves au vinaigre)
- 120 g d'olives noires dénoyautées
- 1 gousse d'ail
- une cuillère à soupe d'origan hâché
- quelques feuilles de persil plat
- huile d'olive
- sel

Faites tremper les câpres dans de l'eau pour les dessaler (je les ai laissés dans l'eau pendant environ 15 minutes afin de conserver un goût salé pour assaisonner le plat – si vous souhaitez les dessaler complètement faites les tremper pendant 1 heure). Lavez les tomates et coupez-les en deux. Dans une petite casserole avec un couvercle faites-les compoter à sec environ 10 à 15 minutes à feu très doux.
Dans une sauteuse, faites revenir la gousse d'ail entière et légèrement écrasée dans 5 cuillères à soupe d'huile d'olive jusqu'à coloration. Retirez l'ail puis ajoutez les câpres égouttés et les raisins secs. Faites-les revenir pendant 2 minutes. Ajoutez les pignons, les noix et les noisettes et faites légèrement torréfier les fruits secs. Incorporez les olives coupées en rondelles et les tomates, couvrez et laissez mijoter pendant environ 5 minutes. Saupoudrez d'origan, salez si besoin (pas trop car les câpres apportent déjà un goût salé) et réservez. Faites cuire les spaghetti dans une grande quantité d'eau salée (ils doivent être al dente). Egouttez les pâtes et ajoutez-les au reste des ingrédients dans la sauteuse et faites sauter à feu vif pendant environ 2 minutes. Répartissez les spaghetti dans les assiettes et parsemez de feuilles de persil plat. Servez immédiatement.

Classé sous: Pâtes par ToqueToques! le 28 décembre 2006 @ 22:11 | Imprimer cet article Imprimer cet article |

Risotto de coquillettes

Risotto_coquillettes

J’ai réalisé cette recette de Hélène Darroze publiée dans le magazine ELLE car je voulais essayer depuis longtemps cette technique de cuisson des pâtes. J’admire beaucoup la cuisine et le travail de ce chef.
J’ai fait comme d’habitude quelques petits changements : la recette initiale prévoyait des fleurs de courgettes et de la graisse de canard. A la place j’ai utilisé des courgettes et de l’huile d’olive.
J’aime beaucoup ce plat ainsi que ce mode de cuisson des pâtes : c’est vraiment un concentré de saveurs.

Risotto de coquillettes

Pour 6 personnes

Pour le risotto :
- 300 g de coquillettes
- 50 g de chorizo coupé en petits dés
- 2 échalotes
- 10 cl de vin blanc sec
- 400 g de courgettes
- 1 litre de bouillon de volaille (tenu au chaud)
- 6 tomates séchées découpées en copeaux
- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
- sel, piment d’espelette

Pour servir :
- 50 g de feuilles de roquette
- 20 g de beurre
- 30 g de parmesan fraîchement râpé
- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive

Epluchez et ciselez les échalotes. Faites-les revenir dans une sauteuse avec l’huile d’olive et les dés de chorizo. Ajoutez les coquillettes et remuer avec une spatule en bois afin qu’elles s’imprègnent de l’huile. Ajoutez les dès de courgettes et les copeaux de tomates séchées, versez le vin blanc et laissez-le réduire. Ajoutez une louche de bouillon. Laissez mijoter en remuant avec la spatule et versez le bouillon au fur et à mesure une fois qu’il est absorbé par les pâtes (comme pour un risotto). La cuisson prend environ 15 minutes. Lorsqu’il est cuit ajoutez le piment d’espelette et le sel.
Ajoutez le beurre, l’huile et le parmesan en remuant. Servez en ajoutant un peu de roquette sur les pâtes dans chaque assiette.

Classé sous: Pâtes,Riz et risottos par ToqueToques! le 19 octobre 2006 @ 8:13 | Imprimer cet article Imprimer cet article |


Page suivante >>>